Take a fresh look at your lifestyle.

Quand l’électricité rencontre le digital grâce à RTE

13

Il y a quelques temps, RTE a organisé un événement majeur intitulé « Voyage au cœur du réseau de demain », pour présenter ses innovations en termes de réseau électrique et numérique. Pour ceux qui ne le savent pas, RTE est la société qui s’occupe du transport de l’électricité haute et très haute tension en France, donc qui permet d’avoir de l’électricité partout en France, et en Europe.

Un réseau électrique équilibré

La première mission de RTE est de proposer un réseau électrique équilibré, qui répond aux attentes des consommateurs, les particuliers et les entreprises de France. Il ne s’agit pas là de gérer un simple tableau électrique et quelques gaines, mais un réseau entier de lignes à haute et très haute tension, de 63 000 à 400 000 volts.

Dans ce contexte, vous comprendrez qu’il est important, voire vital, d’innover et de faire évoluer constamment la technologie, que ce soit pour des raisons économiques, stratégiques et sécuritaires. Pour ce faire, RTE mise sur une stratégie qui allie parfaitement l’électricité et le digital, afin de rendre le réseau plus flexible et plus facilement adaptable aux évolutions du secteur.

Un réseau complexe à gérer

D’un point de vue informatique et électrique, brancher un appareil sur une simple prise est très simple, mais ce qu’il se passe derrière cette prise pour RTE, n’est pas si facile (et pour ENEDIS non, la société qui s’occupe du raccordement à votre domicile). L’électricité est une ressource qui se stocke difficilement, et le fait qu’il s’agisse d’un service public n’arrange pas l

es choses.

RTE peut stocker de l’électricité, grâce à d’énormes batteries, mais doit obligatoirement s’accommoder à la consommation des français et au pic d’utilisation. Il y a donc une complexité technique et une complexité légale, imposée par l’état.

Pour cette raison, le réseau physique et les outils digitaux de gestion sont constamment la source d’innovation.

Les sources d’énergie

Le réseau physique tout d’abord, qui est composé de nos centrales nucléaires, mais aussi des sources d’énergie renouvelables et des postes électriques situés aux extrémités du réseau. Je ne vous parle pas du nucléaire, c’est la principale source d’énergie produite et consommée en France (77% de la production), ce n’est pas spécialement le sujet de cet article.

La stratégie de RTE n’est pas axée autour du remplacement du nucléaire, qui est discutable, mais sur l’évolution des autres modes de production possibles, comme l’autoproduction d’énergie verte ou les circuits courts (consommation et production locale). Cela apporte une complexité au réseau physique, mais RTE est en train de s’adapter et de mettre en œuvre des moyens de gestion souple et dynamique, pour utiliser ces ressources de façon optimale.

Ringo et Apogée

Ensuite, les outils digitaux de gestion, qui permettent de diriger virtuellement l’électricité depuis une source de production vers des acteurs de consommation. Pour cela, RTE a mis en place le projet Ringo et le système d’intelligence artificielle Apogée.

Ringo permet de diriger correctement l’électricité selon les pics de consommation. Par exemple, si une source d’énergie produit 100 MW pour la consommation d’une ville, alors que celle-ci nécessite 130 MW pour fonctionner correctement, c’est le système Ringo qui va automatiquement détecter cela et rechercher, partout en France, les 30 MW manquants, que ce soit depuis une centrale, une source d’énergie renouvelable ou des batteries de stockage.

La richesse physique du réseau électrique et cet outil permettent donc de faire des choses merveilleuses et d’éviter les manques de consommation. D’accord, mais à quoi sert donc Apogée, l’intelligence artificielle ?

Et bien Apogée vient en complément de tout cela, pour toutes les opérations du quotidien et pour assister les opérateurs du réseau qui effectuent des opérations manuelles. Apogée permet de détecter les anomalies du réseau depuis des centaines de milliers de capteur, et de mettre en place les optimisations nécessaires pour que le réseau fonctionne correctement.

Ces deux systèmes sont actuellement en phase de test et devraient permettre d’améliorer considérablement la gestion du réseau dans les années à venir.

La présentation officielle

Cette stratégie et ces nouveaux outils ont été présentés lors d’un événement début mars, que vous pouvez retrouver via Périscope en cliquant ici.

Quel impact sur la société

Tous ces beaux projets et phase d’études en cours vont donc permettre une amélioration de la gestion du réseau électrique. Inévitablement pour des raisons pratiques, budgétaires, sécuritaires et techniques, mais aussi pour nous, pour nous permettre de bénéficier tous les jours d’un réseau électrique de qualité, sans baisse de production, ni coupure.

Ce projet est tout simplement remarquable.

Comments are closed.